Saint-Priest les fougères, Parc Naturel Régional Périgord-Limousin

Nombre total de pages vues

Follow by Email

Translate

vendredi 12 novembre 2010

« Qui t’a fait comte ? » — « Qui t’a fait Roi ? »


Réplique de Aldebert de Périgord à Hugues Capet

Ils ont toujours la vraie réponse à Paris ?

" - Ils ont toujours la vraie réponse à Paris ?
" - Jamais, mais ils sont toujours très sûrs de leurs erreurs."
" - Et vous, vous n'en commettez jamais d'erreur ?
" - Souvent. Mais au lieu d'en concevoir une seule, j'en imagine beaucoup,
 ainsi je ne deviens esclave d'aucune." U. Eco, Le nom de la rose

jeudi 11 novembre 2010

Avez-vous observé des passages de grues cendrées ?

J'en ai observé un petit à Nantes hier soir. Mais comme le couloir de migration passe au-dessus de la Dordogne ...

Les observations notées sur le site de la SIPOL :
http://www.sepol.asso.fr/@Actualites/@Actu_ornitho/index.php


http://champagne-ardenne.lpo.fr/grues/grue_cendree.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Grue_cendr%C3%A9e

samedi 6 novembre 2010

Le père de ma fille, un film avec François Berléand, Gérard Jugnot et Olivia Ruiz.


http://excideuil.blogs.dordognelibre.fr/tag/le+p%C3%A8re+de+ma+fille

tourné au château d'Essendieras à Saint Médard d'Excideuil

http://www.essendieras.nl/fr/essendieras/

Rappelons que la commune est localement célèbre pour son usine Repetto, le célèbre confectionneur de chaussons de la rue de la Paix à Paris. Et par André Maurois... qui est à l'origine des plantations de pommiers.
Sa femme est Simone de Caillavet
http://fr.wikipedia.org/wiki/Simone_de_Caillavet

Sylvain Floirat http://fr.wikipedia.org/wiki/Sylvain_Floirat (qui fut le directeur d'Europe 1 et de bien d'autres choses) fut le président des plantations d'Essendieras dont il acheta le château à Madame Maurois (Simone de Caillavet).

Un ancien maire de St Médard d'E. fut ....zouave du pape !

Dans le coin, un zouave du pape, un roi de Patagonie ... je suis bien peu de chose !

Soeur Philomène à la télé

http://www.lemonde.fr/cinema/article/2010/10/19/a-perigueux-jean-pierre-denis-tourne-ici-bas-inspire-d-un-fait-divers_1428247_3476.html

Encaminament catar, Denis Saurat

Encaminament Catar
Auteur : Denis SAURAT
Introduction, traduction et notes par Jean-François Courouau
N° ISBN : 978-2-8107-0081-3
PRIX : 23.00 €
Format et nombre de page : 13,5 x 22 cm - 382p.

L’oeuvre de Denis Saurat constitue un cas singulier dans le champ de la création littéraire contemporaine en occitan. Né en 1890 à Toulouse de parents ariégeois, Saurat grandit dans le nord de la France. Agrégé d’anglais, universitaire, critique littéraire et spécialiste de poésie anglaise, il dirige l’Institut français de Londres de 1924 à 1945. Ce n’est qu’une fois retraité qu’il redécouvre, dans des circonstances assez mystérieuses, la langue occitane de ses parents qu’il identifie à celle de ses ancêtres cathares. Entre 1953 et 1958, il compose Encaminament catar, une fresque foisonnante en dialecte ariégeois. Dans ce texte établi, traduit et annoté par Jean-François Courouau se mêlent des influences éclectiques (poésie miltonienne et blakienne, mysticisme, ésotérisme, kabbale...) et se déploie une mythologie très personnelle. Tant par ses influences anglo-saxonnes que par les circonstances qui entourent sa conception, Encaminament catar s’impose comme une oeuvre fascinante, à la croisée des littératures britannique, française et occitane.
Jean-François Courouau, maître de conférences habilité à diriger des recherches à l’université de Toulouse II–Le Mirail, enseigne la littérature occitane moderne et contemporaine.
Année : 2010


http://w3.pum.univ-tlse2.fr/~991-Encaminament-Catar~.html

Rumeurs autour de l'ancienne mine d'or de Jumilhac-le-Grand

" L'association Racines de demain s'inquiète du devenir du site du Fouilloux, à Jumilhac-le-Grand, qui, jusqu'en 2001, a accueilli sous forme de pulpes les déchets résultant de la mine aurifère du Bourneix, située non loin de là en Haute-Vienne. « Dans un rapport confidentiel de 1994, révèle son président, Benoît Bost, la Drire Aquitaine (1) mettait en garde contre les impacts sur l'environnement. Les effluents laissaient apparaître des concentrations importantes en sulfates, arsenic et antimoine. »

lire la suite sur
http://www.sudouest.fr/2010/11/03/mine-de-rumeurs-229017-1867.php
Un article de Sud-Ouest de