Saint-Priest les fougères, Parc Naturel Régional Périgord-Limousin

Nombre total de pages vues

Follow by Email

Translate

jeudi 18 décembre 2014

A Saint-Priest, pour Noël offrez-vous l'enfer sur papier bible avec Sade

Saint-Priest-les-fougères n'a pas de librairie. Alors je vais faire ce que je peux en matière de décentralisation cul turelle.

Aujourd’hui Sade, le "divin marquis" est à la mode. Tout gamin entrant dans une librairie (vous me direz que depuis l'enseignement rénové c'est rare) peut lire. C'est dans La Pléiade. 
Offrez à Noël l'enfer sur papier bible.

Voici donc un petit extrait à mettre entre toutes les mains.
Ce sont des mathématiques humoristiques. Ça va vous plaire. Attention les yeux, vous êtes cernés.
Il faut suivre.

"Quinze filles passent au confessionnal, trois par trois ; une fouette,
une suce le curé, l'autre chie ; puis celle qui a chié fouette, celle qui
a sucé chie, et celle qui a fouetté suce. Il les passe ainsi toutes
quinze. Il ne voit rien. C'est une maquerelle qui dirige tout : le curé
recommence cette partie six fois par semaine, chaque fille doit donner
vingt-cinq coup de fouet, et c'est dans l'intervalle de ces vingt-cinq
coups que la première suce et que la troisième chie. Puis vingt-cinq
putains lui mollissent le cul pendant qu'il encule un cygne avec une
hostie au bout de son engin, et se fait chier dans la bouche par l'évêque.
L'évêque n'encule que pendant la messe, et décharge à l'élévation ; il se
fout lui-même un dindon dans le cul dont la tête est passée dans le con
d'une fille qu'il oblige à mâcher un charbon ardent de l'encensoir.
Préalablement, l'évêque a fait avaler à la fille quinze gouttes de plomb
fondu tout bouillant, et lui a brûlé les gencives avec de l'eau-forte. Il
lui arrache quatorze dents et met en place un clou rouge à la place, qu'il
enfonce avec un marteau ; il procède à l'opération en faisant foutre la
fille en bouche par quinze valets dont il a fait coudre le cul avec un
nerf de bœuf"...

Les Cent Vingt Journées de Sodome, p. 310

Saint-Priest-les-fougères sauve sa Licence IV !

http://www.sudouest.fr/2014/10/29/saint-priest-les-fougeres-24-le-village-sauve-sa-licence-iv-1719644-2123.php

"Dans l'espoir de voir renaître un établissement convivial, la commune du Périgord vert a rouvert un bar temporaire "
"Il y a quelques années, la municipalité a racheté le sésame au dernier bar-restaurant de cette commune de 400 habitants, près de La Coquille, peu avant qu'il ne ferme définitivement ses portes. Sauf qu'une telle autorisation a besoin de  vivre pour ne pas être retirée. Aussi, la présidente du comité des fêtes a suivi le stage obligatoire au permis d'exploitation d'un débit de boisson et les deux derniers week-ends d'octobre, la salle des fêtes s'est muée en bar temporaire en vue d'assurer les quatre journées d'ouverture annuelle minimum."

http://vosdroits.service-public.fr/professionnels-entreprises/F22379.xhtml

Un petit coup de Licence IV

www.youtube.com/watch?v=XZAt-_gwvXY