Saint-Priest les fougères, Parc Naturel Régional Périgord-Limousin

Nombre total de pages vues

Follow by Email

Translate

vendredi 10 septembre 2010

Ma cabane au fond du jardin. C'est interdit de nos jours !

 Avant, nous allions au bois. Comme nous étions présents que quelques jours par an...c'était la solution écologique excellente. Et comme nous n'étions pas présents l'hiver, c'était le confort. L'odeur des fougères, des fleurs de châtaignier, etc.

Mais maintenant, nous sommes " aux normes ". On a des vécés ... et tout ce qui s'en suit. Et ça pue. On a même droit aux odeurs du voisin (excellent, ça vaut une girouette !).

Il nous reste à chanter .... en reprenant les paroles de Laurent Gerra

Ma cabane au fond du jardin
Moi j'y vais quand j'ai besoin
C'est un charmant petit trou
Tout entouré de cailloux

Y a des mouches qui bourdonnent
Des abeilles qui frelonnent
Y a pas de tout à l'égout
Alors on fait sur les cailloux

C'est un charmant petit coin
Ma cabane au fond du jardin

Elle trône tout au bout
D'un chemin plein de cailloux
Y a un arbre juste à côté
C'est pratique pour s'essuyer

Si c'était un acacia
Avec les feuilles on pourrait pas
Elles sont bien trop petites
Et les épines, ça irrite

Même les dames l'aiment bien
Ma cabane au fond du jardin

Accroché au clou rouillé
Y a du journal déchiré
Et quand on est constipé
On le lit pour patienter

Pour se laver le derrière
On file jusqu'à la rivière
Elle est pleine de cailloux
Qui dansent dans les remous

Elle est belle comme le matin
Ma cabane au fond du jardin

Ma cabane au fond du jardin
Je lui dois tous mes quatrains
Dès que j'y pose ma prose
Immédiatement je compose

Mais ce coin de paradis
Un jour ou l'autre sera détruit
Et je ne reverrai plus
Ses belles planches vermoulues

Elle sera l'objet de mon chagrin,
Ma cabane au fond du jardin
Et même si on la détruisait,
Je l'aimais, je l'aime, je l'aimerai

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire