Saint-Priest les fougères, Parc Naturel Régional Périgord-Limousin

Nombre total de pages vues

Follow by Email

Translate

samedi 15 janvier 2011

Marie du Authier qui naît au Château de la Brégère le 20 février 1707

" Et pourtant, dans la longue généalogie de nos seigneurs de la Brégère (ou Brugère) qui remonte au début du
13e siècle, certaines personnalités n’ont pas manqué d’audace, que ce soit par leurs actes et leurs chemins
de vie. Avec un coup de pouce du destin et grâce à leur noble extraction (la noblesse d’épée issue du haut
Moyen Âge étant reconnue comme la plus “pure“), ils ont côtoyé la cour du roi de France à Versailles et ont
connu les avantages d’une vie privilégiée et bien enviable aux yeux de leurs contemporains.
Commençons par Marie du Authier qui naît au Château de la Brégère le 20 février 1707. Elle est baptisée
le lendemain à l’église de Quinsac. Elle n’est âgée que de 11 ans quand elle doit quitter sa famille et la
“gentilhommière“ limousine ; elle est en effet admise “sur preuves“ (de sa noble qualité) à l’école des demoiselles de Saint-Cyr, près de Versailles. Cette institution qui deviendra sous le premier Empire la fameuse école militaire, est fondée par Mme de Maintenon, seconde épouse du Roi Louis XIV. Elle est destinée à l’éducation des jeunes filles pauvres de la noblesse qui sans cette école ne recevaient généralement pas de véritable instruction. Notre petite limousine devient une femme cultivée et, à sa sortie en 1729, est dotée par le Roi. C’est à Saint-Yrieix qu’elle revient pour se marier et où elle s’éteint à près de 70 ans, au terme d’une longue vie de châtelaine au château d’Oche, à Saint-Priest-les-Fougères en Dordogne."

source : http://www.saint-yrieix.fr/v2/ressources/file/panorama/04_histoire.pdf

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire